1er degré

 FAQ Covid CGT Educ

 

1) Quand suis-je considéré "personne vulnérable" et à quoi ai-je droit ?
Consultez la fiche pratique de la cgt educ sur cette question ici (http://www.cgteduc69.fr/Personnels-vulnerables-nouvelles-dispositions-a-compter-du-10-novembre-2020)

2) J’ai des symptômes covid. Quels sont-ils et que dois-je faire ?
Lorsque survient brutalement l’un ou plusieurs des signes cliniques suivants : infection respiratoire aigüe avec fièvre ou sensation de fièvre, fatigue inexpliquée, douleur musculaire inexpliquée, maux de tête inhabituels, diminution ou perte du goût ou de l’odorat, diarrhée, altération de l’état général (une rhinite seule n’est pas considérée comme un symptôme évocateur de Covid-19), j’avertis mon IEN et mon/ma directeur·trice par courriel que je ne viendrai pas. Je fais une déclaration sur le site de l’assurance maladie : https://declare.ameli.fr/ et je prends rdv chez un médecin pour un diagnostic.

Ma hiérarchie doit immédiatement me placer en télétravail ou Autorisation Spéciale d’Absence si le télétravail est impossible. (com cgt : attention à ne pas vous faire placer en CMO (congé maladie ordinaire) comme ce fut le cas au mois de septembre pour un trop grand nombre de collègues)
A vous ensuite de vous faire tester, les enseignant·e·s sont prioritaires pour les tests dans les centres de dépistage.(Vous trouverez ici la liste des centres dans le Rhône https://www.auvergne-rhone-alpes.ars.sante.fr/covid-19-ou-se-faire-depister-en-auvergne-rhone-alpes-0) Si vous êtes positif·ve, il faut ensuite rester isolé·e et suivre les préconisations de votre médecin. L’ARS devrait également vous contacter pour remonter les personnes contacts des derniers jours.

—> SI JE SUIS TESTÉ·E NÉGATIF·VE À LA SUITE DU TEST À LA COVID-19 ?
Je me connecte avec mon numéro de dossier sur https://declare.ameli.fr/ et je renseigne le résultat du test.
Je préviens mon chef d’établissement ou mon IEN.
=> Je reprends le travail en présentiel dès le lendemain.

—> SI JE SUIS TESTÉ·E POSITIF·VE À LA SUITE DU TEST À LA COVID-19 OU AU VARIANT ANGLAIS
Je préviens mon chef d’établissement ou mon IEN.
Je me connecte avec mon numéro de dossier sur https://declare.ameli.fr/ et je renseigne le résultat du test.
Je reste isolé pendant au moins 7 jours suivant les recommandations de mon médecin et je serai contacté par l’Assurance maladie pour les renseigner sur les éventuels cas contacts

2bis) Quand ferme-t-on une classe ?
Pour les cas de covid-19 de souche "basique", comme auparavant, 3 cas confirmés hors fratrie.
Pour le variant anglais : désormais, c’est exactement comme pour le basique.

Pour les variants sud-africains ou brésiliens : à l’apparition d’UN cas. Tous les élèves deviennent cas contact. Les personnels ne le sont pas immédiatement, mais après enquête approfondie de l’ARS. Ces élèves et personnels doivent bénéficier le jour de l’identification à un test PCR.

3) Je suis considéré·e "cas contact" par l’Assurance Maladie. Que dois-je faire ?
Pour rappel, l’Assurance Maladie nous considère cas contact dès que, sans mesure de protection, nous avons :
- partagé le même lieu de vie que le cas confirmé ou probable
- partagé un espace confiné (bureau ou salle de réunion, véhicule personnel…) pendant au moins 15 minutes avec un cas ou étant resté en face à face avec un cas durant plusieurs épisodes de toux ou d’éternuement.
- eu un contact direct avec un cas, en face à face, à moins d’1 mètre, quelle que soit la durée (ex. conversation, repas, flirt, accolades, embrassades). Des personnes rencontrées brièvement dans l’espace public de ne sont pas considérées comme des personnes-contacts à risque.
- prodigué ou reçu des actes d’hygiène ou de soins

Nous ne sommes pas considéré·e·s cas contact tant que la personne avec qui l’on a été en contact n’a pas été diagnostiquée positive.

Dès lors, si une personne ou la CPAM vous informe que vous avez été en contact avec quelqu’un de positif à la covid19, il faut suivre la même démarche que celle indiquée au 2) lors des symptômes évocateurs. (IEN, test, isolement).(com cgt : Le jour de carence ne doit pas être imposé aux personnels malades de la covid19 comme c’est de nouveau le cas depuis le 11 juillet 2020 alors que les personnes en télétravail ou ASA ne sont pas concernées)

4) Lorsque je suis isolé·e, à partir de quand puis-je reprendre le travail ?
Pour reprendre le travail, il faut avoir réalisé un test pcr 7 jours minimum après avoir été en contact avec une personne testée positive et que celui-ci soit négatif.

5) Que dois-je faire si mon enfant de moins de 16 ans n’est pas accueilli / est accueilli partiellement dans son école/établissement ou sa crèche ?
Sur présentation d’un certificat médical, ainsi que d’une attestation sur l’honneur précisant que vous ne disposez pas d’autre solution d’accueil, on peut vous demander d’assurer la continuité pédagogique. Si ce n’est pas possible (situation familiale, matérielle...), vous pourrez bénéficier d’Autorisation Spéciale d’Absence. (com cgt : signalez-nous toute situation compliquée si besoin)

6) Dans le 1er degré, quelle forme doit prendre le télétravail ?
D’après la circulaire du 14 octobre (https://www.education.gouv.fr/bo/20/Hebdo35/MENH2024391C.htm), les enseignant·e·s du 1er degré ne peuvent pas télétravailler mais peuvent être placés en situation d’assurer la continuité pédagogique. (com cgt : cette situation est à discuter en équipe afin d’éviter des situations compliquées dans lesquelles le ou la collègue doit par exemple construire et utiliser de nouveau outils pédagogiques en même temps qu’il ou elle s’occupe de ses enfants, et parfois se retrouver à travailler très tard le soir ou très tôt le matin)

7) Que faire d’un élève / une famille qui refuse de porter un masque ?
La FAQ du Ministère précise qu’un directeur ou une directrice d’école peut refuser l’accès de l’élève à l’école si celui-ci refuse de porter le masque. Si ce n’est pas un refus mais plutôt l’impossibilité pour l’élève et sa famille de s’en procurer assez régulièrement, des stocks de masques pédiatriques doivent être mis à disposition des écoles pour gérer ces situations. N’hésitez pas à relancer votre hiérarchie si ce n’est pas le cas.
Les élèves arrivé·e·s seul·e·s à l’école sont isolé·e·s avant l’arrivée d’un responsable légal venant le récupérer.
Dans des situations de conflit faites remonter rapidement l’information à votre IEN et à la CGT Educ69.

8) Un élève peut-il venir sans masque à l’école ?
Non sauf s’il justifie médicalement qu’il est dans une situation qui permet une dérogation.
En élémentaire, le port du masque est obligatoire. Du fait des variants, seul les masques de catégorie 1 au minimum sont autorisés.
Concernant les enfants en situation de handicap, ceux-ci sont couverts par la dérogation générale au port du masque, fixée à l’article 2 du décret du 29 octobre 2020. Dans le certificat qu’il établit, le médecin se prononce, dans le respect du secret médical et sans avoir à en indiquer la nature, sur l’existence d’une situation de handicap justifiant qu’il soit dérogé à l’obligation de port du masque, conformément aux dispositions du décret du 29 octobre 2020.

Les masques restent malheureusement, et malgré nos demandes incessantes dans les différentes instances paritaires, à la charge des familles, créant encore une inégalité de plus pour les élèves issu·e·s des milieux les plus modestes.

9) Peut-on organiser des réunions entre personnels en "présentiel" dans l’école ?
Si elles ne peuvent être organisées à distance par l’usage de visioconférence, audioconférence ou encore des espaces numériques, les réunions (instance de concertation, de décision, réunions nécessaires à la coordination pédagogique, etc.) peuvent se tenir au sein d’une école ou d’un établissement scolaire dans le strict respect des consignes sanitaires (port du masque / respect de la distanciation d’un mètre entre les personnes).
Les réunions regroupant plus de 6 personnes doivent se tenir en audio/visio conférence..

10) Quid des réunions avec les parents ?
Les réunions parents-professeurs, même organisées selon un système de prise de rendez-vous, conduisent à un brassage important de personnes et posent la question du respect de la distanciation physique. Elles sont donc vivement déconseillées en présentiel mais peuvent se dérouler à distance.

11) Peut-on déjeuner ensemble le midi ?
Aucun texte ne permet à notre hiérarchie de nous l’interdire puisque nous sommes hors de notre temps de travail. Néanmoins il semble raisonnable de prendre le maximum de mesures barrières (distance, aération des locaux, plusieurs services...) afin d’éviter des situations compliquées.

12) Peut-on porter des visières ?
Non, les visières ne peuvent remplacer un masque car ne sont pas suffisamment protectrices. Elles peuvent néanmoins être utilisées en plus du masque.

13) Les sorties scolaires sont-elles autorisées ?
A ce jour, seules les sorties scolaires sans hébergement sur le territoire national sont autorisées dans le strict respect des conditions sanitaires et de sécurité.
Les voyages scolaires avec nuitée prévus sont reportés jusqu’à nouvel ordre.
Des mesures plus restrictives peuvent néanmoins être prises localement.

Cliquez ici pour retrouver la FAQ ministérielle