Communiqués

 HALTE A LA REPRESSION SYNDICALE, soutien à notre camarade de SUD Educ Kai Terada

 

Mise à jour 23/09

Kai Terada muté d’office ! HALTE A LA REPRESSION SYNDICALE

Ce jeudi, Kai Terada a en effet appris qu’il était muté d’office dans l’intérêt du service dans un
lycée des Yvelines. Pourtant, le rectorat lui-même indique qu’il n’y a rien qui justifie d’engager
la moindre procédure disciplinaire. La rectrice de Versailles use donc d’un procédé de
contournement que les motivations de la décision assument en tant que tel.

21/09

Manifestation de soutien à Kai Terada


Paris, Place jacques Bainville (Photo Le Parisien)

15/09 Kai Terada mis à pied sans motif

Un camarade Sud Educ du lycée Joliot-Curie de Nanterre (92) est mis à pied 4 mois. Aucun motif ne lui a été communiqué pour justifier cette décision. Même la direction du lycée n’en était pas informée ! C’est clairement le rôle important qu’il joue dans l’organisation des luttes dans le 92 qui est ici visé par la hiérarchie. Travaillant au lycée Joliot-Curie depuis 2006, il a participé et animé de très nombreuses luttes, locales et nationales. Il a, entre autres, été un élément moteur du collectif touche pas ma zep.

Les collègues de Joliot-Curie se sont massivement mis-es en grève à cette annonce. Une pétition a été créée sur laquelle vous trouverez plus d’information : https://chng.it/tts8JxTDrS


Le Parisien 6 septembre 2022

Il y a également une caisse de grève pour soutenir tous-tes les collègues du lycée : https://www.papayoux-solidarite.com/fr/collecte/solidarite-avec-kai-terrada

Ici une interview du collègue pour en savoir plus : https://youtu.be/RqP9C6mr33A

N’hésitez pas à signer la pétition et à en parler autour de vous. Ces dernières années, les suspensions et les mutations de force (ce qui risque fort d’arriver dans ce cas si on arrive pas à mobiliser suffisamment et à médiatiser l’affaire) se multiplient dans l’éducation nationale, au mépris du droit syndical. (Melle, Bobigny, Saint-Denis...)

Une décision doit être prise pour Kai d’ici 10-15 jours. Mercredi 21 septembre, il y aura un rassemblement devant le ministère de l’éducation nationale, à l’appel des collègues de Kai et de l’intersyndicale nationale.