Agenda militant 1er degré Education prioritaire

 Maternelles REP+ : Toutes et tous en grève le 24 juin contre la casse de l’éducation prioritaire !

 

Les organisations syndicales SNUDI-FO, SNUipp-FSU, SE-UNSA, CGT Educ’action et SUD Education ont déposé un préavis de grève concernant l’Education prioritaire pour le jeudi 24 mars et ont été reçues par l’inspecteur d’académie.

Elles ont exigé :

- que les seuils appliqués pour les classes autres que les GS dédoublées n’aboutissent pas à un alourdissement des effectifs, déjà très élevés dans notre département.

- que les contraintes sur les équipes en Éducation Prioritaire cessent de se multiplier. Il faut laisser la liberté aux équipes de répartir les classes et les élèves. Le décret n°89-122 du 24 février 1989 doit être respecté.

- que les écoles qui ont choisi de fonctionner en classes multi-âge soient libres de poursuivre leur projet dans l’intérêt des élèves.

- que le profilage des directions d’école soit annulé.

- que le droit au temps partiel des personnels nommés sur les classes dédoublées soit respecté.

- que les personnels en REP+ retrouvent leurs 18 demi-journées de formation ou concertation dont ils et elles sont privé-es depuis 2 ans.

- que les remplacements soient assurés y compris dans les classes dédoublées.

Faute de réponse satisfaisante de sa part, elles ont décidé de maintenir leur appel à la grève ce jour-là.

Pour la CGT Educ’action, ces dédoublements imposés constituent l’une des premières pierres de la "mise au pas" des équipes de REP et REP + par Blanquer et ses ultra libéraux (après les dédoublements de CP et CE1) :

- On dédouble, tout en piétinant de fait la liberté d’organisation des collègues dans les écoles.
- On profile les postes d’adjoints et de direction
- On impose des évaluations et des méthodes pédagogiques conformes aux visées du gouvernement.

— > Derrière, finies la liberté pédagogique, la liberté de répartition, d’organisation... : "Fermez-la et fonctionnez comme on vous le demande et non plus comme vous croyez être la meilleure des façons !"

Les déclarations d’intention de grève sont à envoyer auprès de l’IEN avant le lundi 21 juin minuit