1er degré Education prioritaire

 Mobilisation REP/REP+ contre les dédoublements

 

Une centaine de collègue se sont réuni·e·s ce jeudi 24 juin devant la DSDEN du Rhône.
Ce rassemblement avait pour but de manifester le fort mécontentement des collègues de REP+ qui verront leurs classes de Grande Section dédoublées à la rentrée prochaine.

Les principales revendications étant :
- que les seuils appliqués pour les classes autres que les GS dédoublées n’aboutissent pas à un alourdissement des effectifs, déjà très élevés dans notre département.

- que les contraintes sur les équipes en Éducation Prioritaire cessent de se multiplier. Il faut laisser la liberté aux équipes de répartir les classes et les élèves. Le décret n°89-122 du 24 février 1989 doit être respecté.

- que les écoles qui ont choisi de fonctionner en classes multi-âge soient libres de poursuivre leur projet dans l’intérêt des élèves.

- que le profilage des directions d’école soit annulé.

- que le droit au temps partiel des personnels nommés sur les classes dédoublées soit respecté.

- que les personnels en REP+ retrouvent leurs 18 demi-journées de formation ou concertation dont ils et elles sont privé-es depuis 2 ans.

- que les remplacements soient assurés y compris dans les classes dédoublées.

Après la publication des prévisions de carte scolaire pour l’année prochaine, nous avons constaté que le nouvel IA-DASEN a bien respecté les engagements pris par son prédécesseur concernant les seuils utilisés pour les calculs de postes (à savoir 27,5 et non 29 pour les Maternelles REP+).

Si cette nouvelle plutôt satisfaisante résulte très certainement de la mobilisation des collègues, le fond du problème est loin d’être résolu :

- les multi-âges sont toujours interdits lorsqu’un dédoublement a lieu.
- aucune assurance n’a été donnée pour les postes de remplaçants
- les profilages de postes (directions...) n’ont pas disparu et la tendance n’est pas à la disparition des profilages, loin de là !
- Les contraintes/pressions sur les collègues de ces classes "vitrines" n’ont pas prévu s’arrêter non plus.

En bref, si la mobilisation fut une réussite (au regard de la période d’une année particulièrement éprouvante), elle ne doit pas rester lettre morte et il nous faudra collectivement reprendre la lutte pour s’opposer à la mise au pas de nos métiers par la hiérarchie.

Nous vous donnons rendez-vous avant la rentrée pour en discuter et relancer la mobilisation contre la destruction annoncée et progressive de l’Educ prio. (suivez les boites mails cet été ;)