Documents CT sur les moyens 1er degré Instances : CAPA, CAEN, CTA, CTSD, CHSCT, CDEN

 compte-rendu du CTSD carte scolaire du 02 mars 2021 et conclusion du CDEN

 

Le 1er CTSD pour la carte scolaire a eu lieu ce mardi 2 mars, précédent de 2 jours le CDEN sensé valider les mesures « définitives »

Dès le début, les questions des organisations portent sur les tests salivaires et les annonces de Blanquer nous concernant. Le Dasen n’a pas voulu y répondre.

Les principaux points de discussion et créations de postes ont porté sur :

-  Les dédoublements de GS en REP+, qui « consommeront » 62 postes alors que ce n’est pas une volonté majoritaire dans les écoles concernées. Une plus juste diminution des effectifs GLOBALE (une baisse du nombre d’élèves plus moyenne pour TOUS·TES plutôt qu’une grosse sur un seul niveau) en maternelle.
-  L’abaissement provisoire des seuils de GS en ordinaire et REP seulement dans le cas ou cela permet d’éviter une fermeture de classe.
-  Les fermetures de classe dans les communes de moins de 5000 habitants (de trop nombreuses fermetures sont annoncées par l’IA dans ces communes. Mesures qui vont une nouvelle fois à l’encontre des annonces de JMB sur le sujet l’année dernière et celle de sa secrétaire d’Etat en audition au Sénat début février.)
-  18 « Equivalent Temps Plein » pour l’amélioration des décharges de direction (notamment pour les petites écoles)
-  70 ETP visant à renforcer la brigade de remplacement réduite à peau de chagrin par les dédoublements de cp-ce1. L’objectif est aussi de permettre à nouveau la tenue des 18 journées de concertation REP+, droit bafoué pendant cette période, pour éviter d’avoir à créer de nouveaux postes. Le Dasen a rappelé qu’il y avait actuellement 170 classes non remplacées dans le département, d’où « l’accent mis sur le remplacement ».
-  Trop peu de postes de RASED (1/2 poste seulement), PSyen, UPE2A, alors que ce sont les élèves concerné·es par ces personnels qui pâtissent le plus de la crise sanitaire.
-  Des quarts de décharge seront accordés aux directrices·teurs des écoles nouvellement ouvertes.

L’IA nous rappelle tout au long de ce CTSD que le Ministère fait des efforts en continuant d’augmenter les postes, et ce malgré une baisse d’effectifs. C’est si vite oublier les diminutions régulières de postes ces dix dernières années et la situation sanitaire et ses conséquences sur nos conditions de travail.
Il note néanmoins que, alors que les prévisions étaient de 3700 élèves en moins, les remontées du terrain n’en signalent que 2200. Si ses prévisions ne correspondent pas, la situation risque d’être plus que tendue. Il se laisse beaucoup de marge de manœuvre encore pour le CTSD de fin d’année.

Finalement, presque toutes les organisations syndicales ont voté contre ce projet de carte scolaire (mis à part le Sgen-CFDT qui s’est abstenu), quasi unanimité plutôt rare ces dernières années.

Carte scolaire à revoir !

Suite au CDEN du 04 mars

- 25 fermetures dans les communes de moins de 5000 habitants malgré les annonces de JMB et de sa secrétaire d’état début février devant le Sénat.
- Fermeture de l’école Lévi-Strauss
- 61 créations de GS pour dédoubler les effectifs en REP+ qui risquent de faire exploser les effectifs des autres classes de maternelle
- 70 postes de remplaçants étaient prévus lors du CTSD, ce ne sera finalement que 50.
- Fermeture de 0.5 poste en ITEP alors que plus de 600 élèves sont encore en attente de place dans un établissement médico-éducatif.
Les RASED sont toujours en sous effectifs (seulement 1.5 postes de psychologues créés) et sont obligés de faire un choix dans la prise en charge des élèves. Le cycle 1 et le cycle 3 sont régulièrement exclus du dispositif d’aide par manque de moyens.